Les messages privés de 81000 comptes Facebook sont à vendre

Des pirates informatiques semblent avoir compromis et détenir des messages privés provenant d’au moins 81 000 comptes d’utilisateurs de Facebook.

Facebook - Des comptes piratés

Des messages privés de comptes Facebook à vendre

Les malfaiteurs ont déclaré au service russe de la BBC qu’ils détenaient des informations détaillées sur 120 millions de comptes. La BBC semble septique sur ce nombre. Il s’agirait en effet de 81000 comptes réellement en danger. Les messages privés de ceux-ci pourraient alors se retrouver à la vente.

Facebook déclare alors que sa sécurité n’est pas compromise. L’actualité n’est pas des plus positives pour la société de Mark Zukerberg. Et cette nouvelle ne devrait pas aider la firme américaine.

Selon certaines sources, les données auraient probablement été obtenues via des extensions de navigateur malveillantes. Ces plug-ins se retrouvent intégrés au navigateur avec des accès parfois sans limites aux données transitant sur les sites internet. Ce serait donc le cas pour la messagerie privée du groupe Facebook : Messenger. L’action de Facebook ne s’arrête pas là et des mesures supplémentaires pour éviter que d’autres comptes ne soient affectés ont été prises.

Guy Rosen, dirigeant de Facebook, a déclaré :

Nous avons contacté les éditeurs de navigateurs pour nous assurer que les extensions malveillantes connues ne sont plus disponibles au téléchargement dans leurs magasins en ligne.

La BBC apprend que de nombreux utilisateurs dont les détails ont été compromis sont basés en Ukraine et en Russie. Cependant, d’autres viennent du Royaume-Uni, des États-Unis, du Brésil ou d’autres pays.

Les pirates ont alors proposé de vendre l’accès au prix de 10 centimes par compte. Cependant, leur annonce a depuis été supprimée de la toile. La société de cybersécurité Digital Shadows a confirmé que plus de 81 000 des profils publiés en ligne incluaient des messages privés. Une nouvelle affaire qui pourrait de nouveau atteindre Facebook dans sa sécurité et sa gestion de la vie privée.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 15 décembre 2018

    […] Les erreurs s’enchaînent cette année pour le géant du Web. Le président-directeur général, Mark Zuckerberg, a déclaré au Congrès plus tôt cette année: […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.