PepsiCo lance son premier smartphone, le P1

Des rumeurs avaient déjà commencé à émerger et on en a aujourd’hui la confirmation : la société américaine PepsiCo, à qui l’on doit le fameux Pepsi-Cola, vient d’annoncer la commercialisation de son premier smartphone : le P1.

pepsico_pepsi_logo

Un mélange des genres pour PepsiCo

Le deuxième groupe d’agroalimentaire du monde (après le suisse Nestlé) n’a pas vraiment l’habitude de commercialiser de tels produits, c’est le moins que l’on puisse dire.

Toujours est-il que PepsiCo vient de lancer une campagne de financement participatif sur le site chinois JD Finance et compte atteindre la somme de 3 millions de yuans (soit 440 000 euros) avant le 3 décembre.

Les 1000 premiers smartphones seront vendus au prix de 699 yuans (102 euros). Une fois, ce quota dépassé, il faudra s’acquitter de 999 yuans pour les 1000 suivants (146 euros). Enfin, le prix final s’établira à 1299 yuans (190 euros).

La grande interrogation repose sur les caractéristiques de ce nouveau venu. Seront-elles à la hauteur de ce qui est proposé sur le marché ou ce smartphone ne sera-t-il qu’un gadget de plus ?

Les caractéristiques du P1

L’annonce de PepsiCo nous rassure sur ce point et on a l’impression que le smartphone sera un bon milieu de gamme, jugez plutôt :

  • Écran : dalle Full HD 2,5D de 5,5 pouces
  • Processeur : MediaTek MT6592 Octa-core cadencé à 1,7 GHz
  • Mémoire : 2 Go de RAM
  • Stockage : 16 Go extensibles via un lecteur de cartes micro SD
  • Système d’exploitation : Android 5.1 Lollipop
  • Appareil photo : 13 mégapixels pour le principal et 5 mégapixels pour la frontale

PepsiCo a bien entendu pris le soin d’apposer son logo de manière discrète au dos du smartphone et surtout de rajouter une surcouche logicielle aux couleurs de l’entreprise.

pepsico_p1_interface

A l’heure de cet article, la campagne a déjà rassemblé plus de 710 000 yuans. Il y a donc de grandes chances que ce smartphone voit le jour en Chine.

Il ne nous restera plus qu’à attendre une hypothétique déclinaison en Europe ou même la réponse de Coca-Cola à son éternel rival.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.