Une Google Car arrêtée pour vitesse trop faible

Une voiture autonome de Google a été arrêtée aux États-Unis car elle roulait alors trop lentement selon le policier responsable de l’arrestation.

Google Car arrêtée par un policier

L’histoire se passe dans la Silicon Valley. Un policier à moto se retrouve coincé dans un bouchon de la circulation californienne. Il décide alors de remonter la file afin de trouver la source du problème. Or, il s’avère que la voiture en tête de peloton n’était autre qu’une voiture sans conducteur !

Une Google Car, sans conducteur donc !

Il y avait bien un passager pour contrôler les faits et gestes de la Google Car, mais l’employé de Google ne conduisait pas vraiment le véhicule et n’influait pas sur sa vitesse. La voiture roulait à 25 miles à l’heure (40 km/h), en dessous de la vitesse minimale autorisée sur cette portion (55 km/h). Cette vitesse réduite est une volonté de Google pour pouvoir effectuer ses tests en toute sécurité.

Google a réagi avec humour en publiant cette photo sur son réseau social Google+ tout en précisant que cette arrestation pour conduite trop lente ne devait pas arriver souvent aux humains.

Google déploie de plus en plus de voitures autonomes en Californie et dans le Nevada afin de tester et de prouver l’efficacité de tels véhicules entièrement robotisés. Rappelons qu’aucun accident causé par une erreur informatique n’est survenu à ce jour  pour ces Google Car. Ces voitures ont déjà parcouru des millions de kilomètres dans l’ensemble des pays ayant autorisés des tests de ce type sur leur réseau routier.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.