La police doit éviter de regarder les iPhone des suspects

Plusieurs cas parlent de la difficulté à déverrouiller un iPhone pour la police. On apprend aujourd’hui, d’après une fuite, que la police aux États-Unis a reçu l’ordre d’éviter de regarder les iPhone des suspects sous peine de bloquer le système FaceID.

iPhone X et FaceID

La police doit éviter de regarder les iPhone

Cela fait débat outre-Atlantique : Apple doit-il proposer une solution à la police pour déverrouiller les appareils des suspects ? On sait que les systèmes de sécurité sont de plus en plus complexes. Mais le nouveau déverrouillage par reconnaissance faciale amène à des discussions délicates. Un cas a déjà été recensé : le FBI a récemment forcé un suspect à déverrouiller son iPhone X à l’aide de Face ID.

Certains mandats peuvent explicitement autoriser l’utilisation du déverrouillage par le visage. Cependant, de nombreux enquêteurs n’ont pas toujours la possibilité d’utiliser le visage de l’accusé. Et rien ne garantit que les autres pays autoriseront la reconnaissance faciale forcée non plus.

D’après une fuite d’un document de la société de sécurité Elcomsoft, les forces de l’ordre doivent éviter de regarder les iPhone. S’ils le regardent trop souvent (cinq fois de suite), l’appareil risque d’être verrouillé. À ce moment, seul un code permet de déverrouiller le smartphone. Les enquêteurs ne pourraient probablement pas obtenir celui-ci en vertu du Cinquième amendement de la Constitution des États-Unis. En effet, celle-ci protège les suspects de l’obligation de fournir un témoignage auto-incriminant.

Le document met en exergue la difficulté et le challenge des forces de l’ordre dans ce domaine. Avec le système de déverrouillage par empreintes digitales, il était facile de ne pas lancer le déverrouillage par inadvertance. Mais avec FaceID, les enquêteurs doivent maintenant être très vigilants.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 27 novembre 2018

    […] villes chinoises ont largement déployé des systèmes de reconnaissance faciale dans leurs rues. La principale raison est la détection automatique des […]

  2. 26 décembre 2018

    […] dans certaines situations il peut être utile d’avoir le visage d’un criminel soupçonné sous la main. En effet, afin d’améliorer la réactivité de la police il peut […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.