Un tribunal fait le lien entre portable et tumeur

En Italie, un tribunal a rendu un jugement liant une utilisation abusive du téléphone portable à l’apparition d’une tumeur chez un homme de 57 ans.

Tumeur suite utilisation portable

Une tumeur bénigne de l’oreille

La victime travaillait dans une grande entreprise et utilisait son téléphone portable entre trois et quatre heures par jour depuis quinze ans. En 2010, l’homme avait commencé à ressentir des symptômes au niveau des oreilles : la sensation d’avoir l’oreille bouchée par exemple. Suite à cela, une tumeur bénigne a été diagnostiquée et l’homme a dû subir une ablation du nerf acoustique. Cette opération l’a laissé sourd du côté droit.

Le tribunal a estimé que son invalidité était consécutive à un accident du travail. Ainsi, la victime est considérée comme invalide et recevra 500€ d’indemnités mensuelles jusqu’à la fin de sa vie.

Aucune preuve scientifique existante

Bien que les avocats de la victime annoncent que le « jugement reconnaît le lien de causalité entre un usage inapproprié du téléphone portable et une tumeur au cerveau », il n’existe à ce jour aucune preuve scientifique que l’usage du téléphone portable à une incidence sur les tumeurs. En effet, le taux d’apparition d’une tumeur cérébrale est resté stable lors de la démocratisation du téléphone portable.

Cependant, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a estimé en 2011 que l’usage du téléphone portable pouvait être cancérogène pour l’homme. Cette classification est temporaire et ne préjuge pas de la dangerosité des téléphones portables. Dans l’attente de travaux scientifiques étayant ou infirmant cette hypothèse, il est recommandé de rester vigilant sur l’utilisation du portable.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.