No Man’s Sky : un jeu hors du commun

No Man’s Sky, le jeu qui fait parler de lui pour son originalité, est sorti le 10 août sur PS4 et le 12 août sur PC. On vous donne quelques informations techniques sur ce jeu d’un nouveau genre.

No Man's Sky

Le jeu du studio Hello Games constitue l’une des sorties les plus étonnantes de cette été en matière de jeux-vidéos. En effet, ce jeu invite à une exploration de l’espace à travers la visite de multiples planètes. On peut donc ici parler d’un jeu de catégorie Open World car il propose un environnement immense où la découverte est pratiquement infinie.

18 446 744 073 709 551 616 de planètes à visiter dans No Man’s Sky

Le chiffre peut paraître fou mais c’est bien la réalité. Pour arriver à ce résultat les développeurs ont conçu un algorithme mathématique. Celui-ci permet de générer des nouvelles planètes d’une manière quasiment infini. Au fur et à mesure du périple du joueur, des « mondes » sont construits dans l’espace. Cette génération inclue la faune et la flore, les ennemis du jeu, le climat et les bâtiments présents sur chaque planète.

Malgré l’étendue de son univers, qui compte donc de très nombreuses galaxies, No Man’s Sky ne pèse que 10 Go sur le disque dur. Par rapport au poids qu’affichent les jeux actuels (entre 25 et 100Go pour les plus gros), on peut se demander comment on arrive à une telle prouesse. La solution réside dans la génération dont nous vous parlions précédemment. Celle-ci est conçue de manière à générer « à la volée » chaque endroit à visiter dans le jeu.

Enfin, une bonne nouvelle, il n’est pas obligatoire de devoir se connecter à internet pour jouer. Les fonctions connectées du jeu restent assez discrètes et n’obligent pas à avoir une connexion à chaque lancement du jeu. En résumé, un jeu à la durée de vie quasiment infinie à découvrir de toute urgence.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 12 août 2018

    […] vous en parlait en 2016, No Man’s Sky se présentait comme un jeu original et quasi infini. Il revient aujourd’hui en force avec une mise à jour majeure : No […]

  2. 18 août 2018

    […] en 2016, No Man’s Sky ne faisait pas l’unanimité. Malgré de bonnes idées et un univers infini, peu de joueurs ont […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.