USB-C : Apple devra-t-il changer le port Lightning de l’iPhone ?

La Commission européenne a présenté sa proposition législative visant à pousser une solution de charge universelle basée sur l’USB-C. Cette déclaration officielle vise en priorité le port Lightning de la marque à la pomme. Apple devra-t-il changer le port Lightning de l’iPhone ? On vous explique tout ci-dessous.

Le port USB-C comme standard

12 ans de discussion

Cela fait près de 12 ans que les discussions sont lancées pour harmoniser les ports de recharge des appareils électroniques de types tablettes, smartphones, écouteurs… Aujourd’hui la Commission européenne de Bruxelles vient de prendre une décision importante. En 2024, les fabricants auront l’obligation de commercialiser des appareils avec un port USB-C.

Cette directive ne va pas impacter les utilisateurs et fabricants de smartphones sous Android qui ont déjà pris ce parti depuis quelques années. La Commission européenne vise clairement Apple avec cette décision. En effet, la marque américaine persiste en imposant encore cette année son port Lightning, propriétaire, depuis plus de 10 ans. Même si un début d’harmonisation est présent avec la tablette iPad qui utilise un port USB-C, cela ne concerne ni les iPhone ni les Airpods actuellement.

Le port USB-C et la recharge rapide comme standard

Le port USB-C comme standard pour les appareils électroniques

La démarche de la Commission européenne est écologique. Elle justifie son choix par une réduction de 1 000 tonnes de déchets électroniques chaque année. En effet, les chargeurs n’étant pas identiques à cause des ports de charge, on pourra donc avoir un chargeur universel. Mais Apple ne l’entend pas de cette manière et critique la proposition de la Commission européenne en précisant que cela étouffe l’innovation au lieu de l’encourager. Deux possibilités pour Apple : supprimer le port Lightning pour le remplacer par l’USB-C sur tous ces appareils dans le monde ou fabriquer des modèles dédiés au continent européen. La dernière solution semble complexe et plus couteuse.

La recharge rapide s’intègre aussi dans les récentes annonces de la Commission. L’harmonisation de cette dernière sera définie par l’utilisation obligatoire du protocole de charge USB Power Delivery. Ce dernier prévoit une puissance maximale de 100 W.

Sauf embuche, le projet sera adopté début 2022 pour une mise en application en 2024. Cela permet un temps d’adaptation de deux ans laissé aux fabricants. Rendez-vous dans quelques années pour voir si l’iPhone arbore un nouveau port USB-C.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *