Le clavier AZERTY serait-il menacé par la France ?

Le ministère de la Culture et de la Communication français vient de se lancer dans un courageux combat pour sauver des millions de français de l’outil de torture qu’est le clavier AZERTY.

clavier azerty

Le clavier AZERTY pas adapté à la langue française

Selon un des derniers rapports de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, le clavier AZERTY poserait des problèmes pour écrire correctement en français. Pire, selon ses auteurs :

Il est presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France.

Le constat est probablement alarmiste mais il est vrai qu’il est compliqué de réaliser facilement des accentuations de majuscules et autres ligatures au clavier. Essayez d’écrire cœur par exemple.

L’AFNOR (Association Française de NORmalisation), qui pilote ce projet, veut simplifier la vie des utilisateurs et leur permettre de mieux écrire leur propre langue. L’intention de nos gouvernants est donc louable.

Le clavier AZERTY survivra

Contrairement à ce qu’affirment certains sites, la disposition AZERTY n’a aucune chance de disparaître de nos claviers. Les raisons qui poussent à cette certitude sont multiples.

Tout d’abord, la démarche de l’AFNOR « se distingue par son caractère collectif et optionnel ». On voit mal comment l’association aurait le pouvoir d’imposer aux fabricants de clavier et aux éditeurs de logiciels autre chose qu’une norme de plus. Il est cependant possible que celle-ci s’impose lentement auprès de ces acteurs, ce dont je doute fortement.

Ensuite, même si la disposition se trouve légèrement modifiée pour intégrer les accents, elle n’affectera jamais l’ordre des lettres que nous connaissons mais ne concernera probablement que quelques touches. En effet, on peut se demander si les caractères µ, §, ¤ ou £ sont vraiment utiles à avoir à portée de main.

Enfin, on se souvient du clavier bépo qui devait déjà en 2008 révolutionner l’écriture du français mais qui n’est malheureusement pas vraiment utilisé à l’heure actuelle. Il serait néanmoins intéressant que le ministère de la Culture se penche sur cette innovation qui pourrait lui apporter des solutions dans sa vaillante croisade.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. gil64 dit :

    Oui, c’est vrai, le BÉPO n’est pas très utilisé. Une tel changement (passer de l’AZERTY au BÉPO) demande de l’énergie et du temps. Énergie et temps que j’ai moi-même consacré au BÉPO, et j’en suis content.
    Mais quand j’évoque le sujet autour de moi,
    – les gens n’en voient pas l’utilité (comme disent certains « …Les majuscules, mais non, ça ne s’accentue pas… », ou d’autres « … mais c’est pas grave, même sans accent, mon titre en majuscule est compréhensible »)
    – les gens n’ont pas de temps à consacrer à ce changement (dixit « …trop compliqué… » ou « j’ai déjà mis du temps à écrire vite en AZERTY, je vais pas tout recommencer à zéro…)
    Bref, voila les raisons du manque d’intérêt pour la disposition BÉPO… Malheureusement….

    ( http://www.bepo.fr et https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Disposition_b%C3%A9po&redirect=no )

  2. Bragollach dit :

    À titre personnel, je ne pense pas que l’accentuation des majuscules me ferait passer au BÉPO.
    Le seul argument qui me ferait modifier mes habitudes serait celui de la vitesse de frappe. D’ailleurs, la disposition BÉPO permet-elle une vitesse de frappe plus élevée ?

  3. lef dit :

    @Bragollach
    Oui, le bépo permet d’acquérir une vitesse de frappe plus élevée. Évidemment on perd le temps de la transition et les débuts peuvent être difficiles psychologiquement.
    En AZERTY je plafonnais à 70 mots par minute, après 9 mois de BÉPO j’avais retrouvé cette vitesse et au bout d’un an de BÉPO, je monte à 90 mots par minute.
    Mais en plus de la vitesse, la frappe est bien plus agréable en BÉPO : moins de mouvement des doigts, beaucoup moins de fatigue musculaire, pas besoin de regarder le clavier (en AZERTY je tapais presque à l’aveugle, mais je devais quand même regarder le clavier pour les touches peu accessibles comme les accents ou la ponctuation) donc moins de tension dans les épaules et le cou, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.