Microsoft veut faire payer les correctifs Windows 7

À la fin du support de Windows 7 en janvier 2020, Microsoft proposera de payer les correctifs Windows 7 de sécurité à ceux qui souhaitent une prolongation jusqu’en 2023.

Windows 7

La fin de support de Windows 7 approche. Elle est programmée pour le 14 janvier 2020. Microsoft annonce cependant qu’il offrira, moyennant des frais, des mises à jour de sécurité continues pour le produit jusqu’en janvier 2023.

Des correctifs Windows 7 payants

Microsoft veut poursuivre les mises à jour de sécurité étendues payantes (Windows 7 Extended Security Updates ou ESUs) de Windows 7. Elles seront vendues par terminal, avec une majoration chaque année. Ces ESU seront disponibles pour tous les utilisateurs de Windows 7 Pro et Enterprise.

Cette politique traduit des évolutions par rapport à la stratégie adoptée par Microsoft. Jusqu’à maintenant, l’éditeur utilisait ce programme de ESU dans le cadre de ses activités de conseil. Les clients les plus importants étaient donc privilégiés avec ces correctifs. Ces clients disposaient de contrats d’assistance avancés et devaient mettre la main à la poche.

Les clients devaient présenter à Microsoft leurs projets de migration de leur version de Windows en fin de support. Sans cela, ils ne pouvaient pas suivre le programme de maintenance proposé par la marque. Les clients étaient ainsi tenus de communiquer des jalons de déploiement trimestriels. Même la date d’achèvement du projet devait être communiquée. La somme pouvait dépasser plusieurs millions de dollars pour une couverture étendue des correctifs.

Avec Windows 7, le programme ESU est cette fois mené via l’unité de licences en volume de Microsoft. Microsoft explique : « Nous voulons encourager les utilisateurs à sortir de Windows 7, mais nous voulons que ce soit plus que quelque chose de punitif ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.