Twitter présente ses Moments

Peu de temps après avoir décidé de supprimer son onglet Découvrir, Twitter lance les Moments. Une petite nouveauté qui essaye de rendre l’information pertinente plus accessible parmi les innombrables messages de 140 caractères quotidiens.

Logo de Twitter

Twitter vient d’annoncer que plus de 500 millions de tweets par jour sont rédigés sur sa plateforme ! Malgré tout, ce chiffre ne permet pas de dire que cette source d’information est facilement accessible et structuré. En effet, pour trouver une information pertinente rapidement, il faut avoir les bon contacts, suivre les bonnes personnes et cela peut rapidement se révéler insoluble.

Un potentiel inexploité

La société détentrice du réseau social ne parvient pas aujourd’hui à exploiter ce potentiel. Après plusieurs essais infructueux comme l’affichage des Top Tweets ou encore le fameux onglet Découvrir, Twitter décide de lancer les Moments.

De nouveaux algorithmes ont été mis en place afin de fournir des événements classés chronologiquement et pour être triés par catégorie. La présentation de ces données sera plus graphique que l’ancien onglet Découvrir. Mais quid de la sélection des tweets mis en avant par ce système ?

Des partenaires aident Twitter

Twitter annonce la création d’une équipe dédiée qui sera chargée du contenu éditorial. De plus, des partenaires triés sur le volet et respectant une série d’engagements contractuels seront de la partie. Néanmoins, on peut se demander si cette association ne pourrait pas nuire à l’objectivité des choix effectués pour cette nouvelle section. Cela restera à voir sur le long terme.

Pour l’instant, les Moments ne sont disponibles qu’aux États-Unis sur les applications mobiles Android et iOS (Apple) ainsi que la version web de Twitter.

Je profite de ce billet pour vous rappeler que Geekinfos est présent sur Twitter (comme sur Facebook) et qu’aucune société tierce n’intervient dans le choix des sujets abordés alors n’hésitez plus à vous abonner en cliquant ici !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 3 février 2021

    […] Gal, expert en sécurité, explique sur Twitter que la faille de sécurité existait depuis septembre 2019. Elle affectait Facebook en permettant […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.